Francomanie
Приветствую Вас Гость | RSS Главная | Каталог статей | Регистрация | Вход
Поиск

Меню сайта

Категории раздела
НОВОСТИ О ЗВЕЗДАХ ШОУ-БИЗНЕССА [9]
ЭКОНОМИКА - ECONOMIE [22]
ПОЛИТИКА - POLITIQUE [19]
МЕДИЦИНА - MÉDECINE [11]
СОЦИАЛЬНОСТЬ - SOCIAL [17]
ВОСПИТАНИЕ, ОБРАЗОВАНИЕ, ПРОФЕССИИ [7]

Форма входа

Статистика
Поздравляем с днём Рождения:
vitasia(45), happy1106(2017), jkmuf579(38)



Яндекс.Метрика

Яндекс цитирования


Онлайн всего: 2
Гостей: 2
Пользователей: 0

Главная » Статьи » НОВОСТИ, СТАТЬИ, ИНФОРМАЦИЯ » СОЦИАЛЬНОСТЬ - SOCIAL

Le prof avait proposé une rédaction sur le suicide, il est suspendu - Во Франции учителя отстранили от работы за эссе о суициде
"Le prof avait proposé une rédaction sur le suicide, il est suspendu"

Un sujet de rédaction invitant des élèves de 3e d'un collège de Charente à se mettre dans la peau d'un adolescent suicidaire a suscité l'émoi de parents "révoltés".

L'enseignant qui avait proposé un sujet de rédaction à ses élèves de 3ème d'un collège de Charente, les invitant à se mettre dans la peau d'un adolescent suicidaire, a été "suspendu à titre conservatoire", le temps que l'enquête administrative soit diligentée". Le rectorat l'a annoncé lundi.
Ce professeur de lettres, âgé d'une trentaine d'années, devait être entendu lundi après-midi par le directeur académique, à Angoulême, saisi par des parents d'élèves surpris par l'initiative du professeur qui avait proposé le sujet le 22 octobre. (Lire : "Dans la peau d'un ado suicidaire" : la rédaction polémique)
Les élèves de classes de 3e du collège Antoine-Delafont se seraient vu proposer le sujet suivant, rapporté lundi par La Charente Libre : "Vous venez d'avoir 18 ans. Vous avez décidé d'en finir avec la vie. Votre décision semble irrévocable. Vous décidez dans un dernier élan de livrer les raisons de votre geste. En dressant votre autoportrait, vous décrivez tout le dégoût que vous avez de vous-même. Votre texte retracera quelques événements de votre vie à l'origine de ce sentiment."

"A aucun moment il n'a été question de suicide..."
"Nous sommes révoltés que l'on puisse proposer ce genre de sujet à des enfants qui ont entre 13 et 14 ans", écrivent des parents dans un courrier adressé à l'établissement, ainsi qu'à l'inspection d'académie, et cité par le quotidien charentais. "De par notre éducation, nous n'avons pas l'habitude de remettre en question ce qui se passe à l'école, mais il y a des limites (...) Quel va être le prochain sujet ? 'Que ressentez-vous lorsque vous vous piquez ?' On aimerait comprendre", écrivent ces parents d'élèves.
L'enseignant devait être entendu afin qu'il explique son "intention pédagogique ou éducative derrière la façon de poser la question", avait indiqué à l'AFP Jean-Marie Renault, directeur académique de la Charente, saisi "il y a 48 heures" de ce courrier "anonyme". En fonction de ses explications, "nous verrons s'il y a matière à donner une suite disciplinaire ou pas".

Dans l'hypothèse où le sujet a été posé dans les termes rapportés par les parents, "on ne peut qu'être très surpris, le mot est faible, par la façon dont la question (du suicide) est posée", avait ajouté M. Renault. Un syndicaliste assistant l'enseignant, Alain Héraud, secrétaire départemental du Snes-FSU en Charente, a assuré à une correspondante de l'AFP qu'"il y a un décalage entre l'interprétation faite par quelques parents" et la réalité. "Le sujet était un autoportrait fictif", a-t-il ajouté. "Quand les élèves ont demandé des précisions, le professeur les a effectivement aiguillés sur le fait de s'imaginer en fin de vie, pour mieux se décrire dans leur autoportrait", a-t-il précisé. "A aucun moment il n'a été question de suicide..." a-t-il encore assuré en affirmant que l'énoncé paru dans la presse locale ne correspondait pas à la réalité.

L'académie d’Angoulême confirme l'intitulé
La direction d'académie d'Angoulême a pourtant confirmé lundi soir que l'enseignant avait bien demandé à ses élèves une rédaction les invitant à se mettre dans la peau d'un jeune suicidaire. "Le libellé du devoir est effectivement conforme à ce que les parents nous ont laissé entendre", a déclaré lors d'une conférence de presse Jean-Marie Renault, directeur académique de la Charente.

"C'est bien une mise en situation. On suggère à l'élève qu'il est sur le point de mettre un terme à sa vie et de raconter. C'est ce qui nous apparaît tout à fait dérangeant", a ajouté M. Renault.
10/12/2012

Перевод не является дословным, взят из открытых источников интернета.

"Во Франции учителя отстранили от работы за эссе о суициде"

В городке Монморо-Сен-Сибар в регионе Пуату - Шаранта на юго-востоке Франции был временно отстранен от работы школьный учитель, предложивший ученикам 13-14 лет написать эссе о самоубийстве.

По задумке учителя, школьники должны были представить себя в момент перед совершением суицида и объяснить причины, побудившие их к этому поступку. В задании было сказано: "Вам только что исполнилось 18 лет. Вы решили покончить жизнь самоубийством и ваше решение окончательное. Перед смертью вы решаете написать письмо, в котором вы объясните причины вашего поступка и опишете испытываемое чувство недовольства собой. В тексте вы должны перечислить события вашей жизни, натолкнувшие вас на мысль о самоубийстве".

Инцидент с необычным заданием произошел 22 октября 2012 года, однако о нем стало известно почти два месяца спустя. Местная пресса опубликовала отрывки из коллективного письма родителей в адрес школьной администрации. После жалоб родителей было начато расследование, которое должно дать ответ на вопрос: было ли поведение преподавателя ошибкой или должностным преступлением.

По данным местных СМИ, учителю около 30 лет, мужчина это или женщина не сообщается.


Категория: СОЦИАЛЬНОСТЬ - SOCIAL | Добавил: film (12.12.2012)
Просмотров: 687 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Имя *:
Email *:
Код *:
Опрос
Какой учебный материал интересует Вас больше всего?
Всего ответов: 2564

мини-ЧАТ
500

Помощь сайту
www.yandex.ru


www.webmoney.ru
R264575195786 Z310449120087


Copyright MyCorp © 2017Le site créé par Petit Ange [NM]